DRONE

PHOTOS & VIDÉOS

Télépilote pro de drone en Gironde

VOIR LA VIE SOUS UN AUTRE ANGLE

Télépilote pro de drone en Gironde

C.A.T.T.

Drone homologué

DEVIS

GRATUIT

06 77 31 88 22

SCENARIOS : S1, S2, S3

Vol drone en vue, hors vue, en immersion

Hors agglomération – Zone urbaine

UN OU DEUX TÉLÉPILOTES

SELON LES MISSIONS

INTERVENTIONS EN :

pilote pro de drone civil

BESOIN D'UNE PRESTATION ?

PRISES DE VUES AÉRIENNES & VIDÉOS PAR UN Télépilote pro de drone en Gironde

  • Vérification de vos toitures
  • Contrôle des panneaux photovoltaïques
  • Photos de votre propriété, entreprise
  • Film événementiel, mariages, manifestations sportives…
photo avec drone en gironde
Photo de la garonne par drone à la réole
photos panneaux photovoltaïques par drone
photo vue de drone
vérifier la toiture avec un drone en gironde

VOS GARANTIES

CONFIER VOS MISSIONS DRONE À UN TÉLÉPILOTE PROFESSIONNEL, C’EST LA GARANTIE D’UN SERVICE DE QUALITÉ AVEC  :

  • L’UTILISATION D’UN MATÉRIEL CONTRÔLÉ
  • LES DÉCLARATIONS OBLIGATOIRES À LA D.G.A.C.
  • LES CONNAISSANCES ET LE RESPECT DES RÈGLES AÉRONAUTIQUES 
  • L’ADHÉSION À UNE ASSURANCE SPÉCIFIQUE À L’ACTIVITÉ
  • UNE PRISE EN CHARGE DES RESPONSABILITÉS

QUELQUES QUESTIONS ET DIFFÉRENCES ENTRE UN TÉLÉPILOTE PROFESSIONNEL ET UN TÉLÉPILOTE AMATEUR

COMMENT DEVIENT-ON TÉLÉPILOTE PROFESSIONNEL ?

Pour cela, il faut obtenir :

  • L’attestation théorique

auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). L’examen se passe dans leurs locaux et il se compose de 60 questions en rapport avec l’activité aéronautique : La sécurité, l’aérologie, la mécanique, les règles de vol, les différents aéronefs, etc…

  • Quant à la formation théorique et pratique,

elle s’effectue dans un centre agréé. Après les consignes de sécurité, l’explication générale du fonctionnement du drone et autres données techniques indispensables, vous effectuez vos heures de vol. À l’issue de quoi, avec l’appréciation du formateur, vous obtenez votre attestation pratique.

JE N’AI PAS FAIT CETTE FORMATION MAIS JE SAIS PILOTER UN DRONE

Votre maitrise du drone n’est pas mise en doute. Vous savez certainement bien piloter votre aéronef et peut-être même en fabriquer. Mais qu’en est-il des mesures de sécurité, de la législation, des règles aéronautiques,…?

Utiliser l’espace aérien n’est pas sans risque et c’est très règlementé. Vous pouvez être responsable de dégâts importants et mettre en danger la vie des gens et des animaux, au sol et dans les airs.

UNE FORMATION NÉCESSAIRE

La formation permet d’aborder des situations auxquelles vous ne pensez pas forcément lors de vos missions ou de vols de loisirs. Elle permet aussi d’acquérir des réflexes et d’anticiper certaines problématiques.

PUIS-JE UTILISER N’IMPORTE QUEL DRONE POUR DES MISSIONS PROFESSIONNELLES ?

NON !

D’abord, pour la sécurité de tous, il est indispensable d’utiliser des drones homologués. Ce sont des drones contrôlés, construits avec des pièces de qualité et qui répondent aux normes imposées par la DGAC.

Comme tout aéronef, le drone professionnel est doté d’une plaque d’immatriculation. De plus, au delà de 800 g, le drone est obligatoirement pourvu d’une balise d’identification.

RESPONSABILITÉ

Si vous utilisez un drone non homologué pour une mission pro et que vous subissez un contrôle, préparez-vous à en payer le prix. Et si par malheur vous êtes responsable d’un accident, je vous laisse imaginer la sentence…

PUIS-JE FAIRE VOLER MON DRONE N’IMPORTE QUAND ?

Là encore, c’est non. Les vols nocturnes sont interdits (sauf dérogation).

Autre point : tous les vols S2 et S3 font l’objet d’une déclaration sur Alpha Tango, et ce, 5 jours avant la mission ! Hé oui, c’est comme ça. Tant pis si la météo n’est pas au rendez-vous le jour J. À vous de reprogrammer la mission et de la déclarer à nouveau.

DÉROGATION

Seuls les services de police, de gendarmerie, l’armée et la sécurité civile (sapeurs-pompiers par exemple) peuvent solliciter vos services en urgence. Dans ce cas, vous bénéficiez d’une dérogation pour justifier de la non-déclaration 5 jours plus tôt.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES CATÉGORIES DE VOL?

Vous pouvez effectuer des vols dans les trois catégories S1, S2, S3 mais toujours en respectant la cartographie aéronautique et les indications des sites web de références. En tant que télépilote amateur, seul la catégorie S1 est autorisée.

CATÉGORIES

S1 : Hors agglo, en vue, distance 200 m, hauteur 120 m, masse max 150 kg, pas d’administratif.

S2 : Hors agglo, hors vue, distance 1000 m, hauteur 120 m, masse 150 kg jusqu’à 50 m de hauteur, 2 kg jusqu’à 120 m, déclaration ministère des armées.

S3 : Agglo, rassemblement de + de 10 personnes, en vue, 100 m, 120 m, 8 kg, déclaration préfecture

AUJOURD’HUI, LA NOUVELLE RÈGLEMENTATION EUROPÉENNE DÉFINIT LES CATÉGORIES SELON TROIS CRITÈRES :

OUVERTE : télépilote loisir et télépilote pro pour les missions à faibles risques.

SPÉCIFIQUE : télépilote professionnel avec risques modérés.

CERTIFIÉE : télépilote professionnel avec des missions comprenant des risques élevés.

PUIS-JE SURVOLER TOUS LES ESPACES ?

Évidemment que non ! Outre la loi sur le droit à l’image qui vous empêche de survoler des propriétés privés et des personnes sans leur accord, il y a des zones interdites ou restreintes qui sont soumises à une autorisation préalable.

En tant que télépilote professionnel, vous pouvez effectuer des vols dans les trois catégories S1, S2, S3 (voire S4 sous conditions)  mais toujours en respectant la cartographie aéronautique et les indications des sites web de références. En tant que télépilote amateur, seul la catégorie S1 est autorisée.

Télépilote pro de drone en Gironde

Vous l’aurez compris, l’utilisation d’un aéronef sans personne à bord n’est pas sans risque. Il existe des règles aéronautiques qu’il faut connaître et appliquer. Pour ma part, je me suis professionnalisée sans attendre.

Il me parait impensable de faire voler un engin de plus d’un kilo sans savoir si les espaces que j’utilise sont autorisés et s’ils ne représentent pas un danger. Être télépilote professionnel est la volonté d’agir en personne responsable.

CHOISIR UN TÉLÉPILOTE DE DRONE PROFESSIONNEL

Piloter un drone est une activité de plus en plus répandue. Or, réaliser des prises de vue aériennes n’est pas sans risque, bien au contraire. Afin d’évoluer prudemment et efficacement dans l’espace aérien, il est essentiel d’en connaître les règles et les dangers.

BRAVER LES INTERDITS PEUT AVOIR DE LOURDES CONSÉQUENCES

Même si le drone plafonne à 120 m de hauteur (hauteur maximale légale), on peut survoler des zones parfois soumises à restriction à condition d’être titulaire de l’attestation théorique obtenue auprès de l’Aviation Civile. Si certains télépilotes amateurs restent prudents, beaucoup sont ignorants des règles aéronautiques et bravent le danger autant que les lois sans aucun scrupule. Survoler des zones sans en connaître les règles peut avoir de graves conséquences.

PRIORITÉ AUX VOLS HABITÉS

Un ULM, un petit avion, un deltaplane, un hélicoptère… tous peuvent voler à basse altitude et surprendre un télépilote de drone. Il est essentiel de connaître les lois du ciel et maitriser le télépilotage du drone pour palier à toutes situations d’urgence.

photographe drone en gironde

DJI Phantom III pro et soutien pour prises de vue et films au sol avec un Canon 6D markII

Qualité et sécurité

Télépilote pro de drone en Gironde

Choisir un Télépilote pro de drone, c’est choisir un travail sécurisé et effectué dans le respect des lois et des personnes. Que ce soit à des fins de loisirs ou professionnelles, la législation très stricte concernant les aéronefs doit être appliquée. Avoir des connaissances pratiques c’est bien mais les connaissances théoriques sont aussi indispensables. Un pilote de drone professionnel est un pilote responsable qui a obtenu son certificat d aptitude théorique au télépilotage de drone, auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile).